Affaires, Inspirations, Startups, Technologie

Jessika Gouin : l’entrepreneure qui fait sa place parmi les hommes

Présidente d’Espace Pigiste depuis 2013, Jessika Gouin est aussi directrice de compte pour Les Productions Expert’Ease, entreprise œuvrant dans la production et réalisation audiovisuelle et multimédia pour des grandes entreprises et associations. Après avoir fait des études à l’École de cinéma et télévision de Québec, Jessika a continué dans cette voie et a travaillé dans l’audiovisuel. Par la suite elle s’est lancée dans l’événementiel. Elle a alors créé sa propre entreprise, Espace Pigiste, qui allie ces deux domaines.

 

Pour ceux et celles qui ne vous connaissent pas, qui est Jessika Gouin ? Quel a été votre parcours ?

J’ai commencé dans le domaine de l’audiovisuel premièrement au Studio Mel’s, dans le cinéma, dans l’entrepôt d’éclairage, à 19 ans. J’ai été une des premières femmes à travailler dans le département d’éclairage de cette compagnie. Travailler avec des hommes dans cet endroit a été extrêmement constructif, mais légèrement difficile. L’expérience que j’ai acquise en travaillant à cette place avec des hommes m’a été très utile dans mon domaine actuel, qui est composé majoritairement d’hommes. Par la suite, je me suis dirigée dans le domaine de l’événementiel. De 20 ans à 23 ans j’ai rapidement gravi les échelons en me spécialisant comme cadre dans le recrutement des pigistes. J’adorais me casser la tête dans la gestion des opérations, des horaires et budgets, le tout en coordonnant des relations humaines. J’ai travaillé pendant 3 ans comme recruteuse dans ce domaine et c’est à ce moment que j’ai eu l’idée de créer Espace Pigiste.

 

Pouvez-vous décrire brièvement votre entreprise Espace Pigiste ?

Espace Pigiste est un portail web qui permet d’augmenter les contrats des pigistes ainsi que leur visibilité en les mettant en relation avec les recruteurs. Le tout, dans le domaine de l’audiovisuel événementiel.

 

D’où vous est venue l’idée ?

À 22 ans, j’étais sans emploi et je réfléchissais déjà à lancer une entreprise dans un autre secteur d’activité. C’est alors que l’idée m’est venue pendant une nuit : pourquoi ne pas créer une plateforme qui me permettrait de trouver des pigistes disponibles, selon mes critères, en quelques secondes et quelques clics ? Je trouvais que nous mettions beaucoup de temps à trouver des pigistes selon les critères voulus. Je me suis dit qu’avec un outil de ce type, je pourrais réduire de 10 fois mon temps de travail, ce qui me permettrait d’être plus productive et d’améliorer ma qualité de vie professionnelle et personnelle.

 

Quelles ont été les difficultés auxquelles vous avez dû faire face ?

Être seul actionnaire a ses bons côtés, cependant, je devais compter sur moi-même et ne pas avoir de support externe. Mes victoires et déceptions, je les vivais seule et personne ne pouvait faire le travail à ma place (à moins de sous-traiter, ce qu’on ne fait pas beaucoup en lancement d’entreprise). On tombe malade, on a le moral à plat, on doit aller de l’avant, rencontrer les clients et gérer l’entreprise sans aide.

 

De plus, mon premier programmeur n’a pas fait son mandat correctement et n’a jamais terminé son travail. Cela m’a occasionné beaucoup de remises en question, de pertes de subvention ainsi que de pertes de revenu. J’ai dû mettre énormément d’énergie pour aller en cour contre lui. Je viens tout juste de terminer le procès. J’ai alors sous-traité la programmation au Pérou et dû repenser le lancement de mon entreprise au complet.

 

Espace Pigiste est une nouvelle innovation, j’ai dû travailler fort pour faire bouger les choses et faire changer les méthodes de travail des recruteurs.

 

Quelles ont été vos principales craintes en vous lançant en affaires ?

L’instabilité financière et le stress reliés aux risques. Et ironiquement, quand j’ai commencé à lancer mon entreprise, j’ai réussi à mettre ces craintes de côté. J’ai lâché prise concernant l’instabilité financière, j’ai pris des risques et j’ai géré le stress bien mieux que je ne l’aurais pensé.

 

Quels ont été vos plus grands succès jusqu’à présent ?

Mon plus grand succès est la reconnaissance des pigistes que j’ai aidés. J’offre bénévolement beaucoup de mon temps à des nouveaux travailleurs (anciens étudiants ou nouveaux au pays) afin de leur expliquer comment bien intégrer le marché. Recevoir des courriels ou des appels de personnes extrêmement contentes de l’aide et des services que je leur apporte est d’une valeur incroyable. De plus, après la première semaine du lancement d’Espace Pigiste, j’ai obtenu deux offres d’investissement de compagnies du domaine.

 

Vous êtes à la fois directrice de compte pour Les Productions Expert’Ease et présidente d’Espace Pigiste. Comment alliez-vous ces deux emplois ?

Je donne mon 100 % dans les deux en essayant d’avoir, le plus, possible, un bon équilibre. J’avance beaucoup sur Espace Pigiste tôt le matin ou les soirs de semaine ainsi que les fins de semaine. Espace Pigiste roule presque seul, le gros du travail est le marketing et le service à la clientèle. Mon poste de Directrice de compte chez Les Productions Expert’Ease (un fournisseur d’équipement en audiovisuel pour les événements) me permet de me dévouer dans de nouveaux grands défis stimulants et me permet d’appliquer l’expérience que j’ai acquise en lançant mon entreprise. Le fait d’avoir travaillé seule à lancer mon entreprise pendant deux ans fait que maintenant j’utilise de fond en comble des compétences et connaissances de mon équipe expérimentée.

 

De plus, vous attachez une certaine importance à la formation. Développez-vous une formation spéciale au sein de votre entreprise ?

Oui, depuis deux ans je donne des formations sur l’intégration au marché de la pige à des étudiants en technique de scène, comme par exemple au cégep de St-Hyacinthe, au Recording Arts, au Théâtre Paradox, en plus d’organiser des séances à l’extérieur des écoles. La plupart des écoles dans notre domaine enseignent la technique, mais pas l’intégration au marché de la pige, ce qui fait qu’un grand pourcentage d’entre eux ne réussissent pas à travailler dans le domaine. Auparavant, comme employeur, j’ai souvent aidé les nouveaux travailleurs du milieu en leur donnant le plus d’informations afin d’augmenter leurs chances de trouver des contrats. Quelques minutes de notre temps peuvent tellement aider d’autres personnes.

 

Vous faites partie de TechnoChic et êtes membre du conseil de gestion du réseau des femmes d’affaires du QC. Que vous apportent ces deux organisations ?

Les femmes de TechnoChic, c’est une mine d’or de ressources. Nous sommes plus d’une dizaine de femmes en innovation qui s’entraident et qui partagent nos connaissances. J’aurais grandement aimé connaître ce groupe au tout début de la création d’Espace Pigiste. J’aurais probablement évité beaucoup de pertes de temps en bénéficiant plus tôt de leurs connaissances et de leurs expériences. Travaillant seulement avec des hommes, je suis énormément surprise et épanouie à voir d’autres femmes fortes se démener autant. Elles sont inspirantes et motivantes. Mon implication auprès du réseau des femmes d’affaires du Québec est tout aussi enrichissante. Nous organisons tous les mois des activités réseautage, ce qui me permet de rencontrer d’autres entrepreneures et femmes d’affaires dévouées.

 

Si vous aviez un message à faire passer à des jeunes désireux de se lancer en affaires, quel serait-il ?

Utiliser son entourage le plus possible. Nous avons des amis, de la famille et des anciens collègues qui peuvent nous être d’une aide incroyable par leurs connaissances.

 

Aller chercher absolument un encadrement par un organisme en lancement d’entreprise. Personnellement je n’ai pas eu de support, ce qui m’a bloqué plusieurs avenues. Nous avons beaucoup d’aides, subventions, etc, dont nous ne connaissons pas l’existence. Les organismes peuvent nous aider à aller chercher les bons supports ainsi que des conseils.

 

Trouver un mentor, qui a déjà lancé son entreprise, dans le même type de service, peut être un très bon raccourci aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *